CELTIC FM,mercredi 23 janvier 2013

CELTIC FM,mercredi 23 janvier 2013

Cette voix pointue , relativement haut-perchée distille un charme insinuant auquel il est facile de succomber d'autant qu'elle n'est pas sans afficher quelques affinités avec celles de Kate Bush ou parfois de Loreena Mc Kennit. Une sacrée référence !

Les mélodies sont très agréablement écrites et n'ont aucune difficulté à s'incruster rapidement dans les tympans . Surtout que la variété des tempos est littéralement sublimée par la richesse d'arrangements simples certes mais tellement séduisants . Quant à l'accompagnement il est lui aussi géré avec beaucoup de raffinement et de subtilité par des pointures. Ainsi les guitares ( avec en particulier cet élégant et lumineux solo sur la fin du dernier titre ) , rythmique , piano , cordes s'emboitent délicatement pour réunir les pièces de ce puzzle musical si séduisant . Sans oublier évidemment la magistrale intervention de la flûte sur la plage 5 qui , ainsi traitée conduit à une sorte d'extase .

A ce propos , n'ayant pas remarqué la microscopique précision au verso de l'étui du disque , nous avons d'abord imaginé qu'une nouvelle star de la flûte avait incorporé le groupe d'accompagnement avec les mêmes sonorités que Ian Anderson ; Et c'est seulement après plusieurs écoutes successives que nous avons commencé à chercher le nom des musicos investis dans ce somptueux concept . C'est donc ainsi que nous avons découvert la vérité qui nous rassure sur nos capacités à reconnaître nos " classiques " . Par contre , et nous le regrettons , aucune mention n'apparait sur l'identité de tous ces experts du background. C'est le seul bémol ! Et comme le mixage , traité par un sorcier des sons , frise la perfection nous ne pouvons qu'applaudir des 2 mains et des ....2 pieds !

En conclusion ce disque , délicieusement frais , et qui est à classer dans le " très haut-de-gamme " , fait mouche dès les premières notes . On peut donc l'écouter en boucle sans risque de saturation et si nous avons aimé les titres 1 , 2 , 3 , 6 , 10 , 12 , davantage encore les 7 , 11 et 14 ( un morceau qui dans sa construction n'est pas sans nous rappeler le fameux " My music " de John Miles ) , c'est finalement le 5 que nous plébiscitons sans hésitation comme le petit bijou de cet opus . En janvier il est encore évidemment trop tôt pour l'affirmer mais ce disque est peut-être tout simplement NOTRE album de l'année . Nous voilà donc incontestablement " contaminés " par le virus Saori Jo + ses acolytes et nous craignons que ce soit définitivement....incurable !

C'est ainsi que nous pouvons résumer notre perception de " Home 2.17 a.m. .

Daniel pour CELTIC FM,mercredi 23 janvier 2013

#presse #review #article

Featured Posts
Recent Posts